Qui suis-je ?

Je suis Floriane, j’ai 31 ans (oh damn, je suis passée de l’autre côté de la barrière). J’ai bossé dans le secteur juridique, puis j’ai dis bye-bye à mon CDI, pour partir voyager un an avec mon cher et tendre. On en avait fait un blog: c’était plutôt cool alors let’s do this again.  

Au retour, on s’est installé dans la pampa, dans un beau département de France qui aurait de quoi conquérir le cœur de Jean-Pierre Pernault. Depuis, on construit notre petit nid et on y a fait de la place pour notre petit oisillon, notre fille L (qui a 20 mois à l’heure où j’écris ces lignes). J’ai décidé de mettre ma vie professionnelle en pause pour rester auprès de ma fille pendant ses premières années. Et- spoiler- si tu crois que ça équivaut à poser ses fesses sur le canap’ et t’enfiler des mojitos: ahaha, non, tu n’y es pas. 

Avec mon mec, plus on vieillit plus on devient des originaux, des marginaux, plus on est à la recherche d’une vie peut être différente mais qui nous ressemble. Génération quête de sens. Donc ici, tu trouveras surement ce joyeux bazar. Un bazar représentatif de mes pensées, de mes réflexions sur l’apprentissage de la parentalité, de la vie en rase campagne, et sur mon cheminement vers d’autres choses (je reste énigmatique parce que je ne sais pas encore moi-même de quoi demain sera fait). 

Et pour conclure,  tant qu’à être là, autant donner un peu plus de sa personne: 
Le chocolat est mon carburant, mais comme j’ai 31 ans et que je ne peux plus jouer la carte de la naïveté (oui, oui, je sais pour l’industrie du sucre, pour l’addiction et pour la nocivité pour la santé. Car non, non, je ne consomme pas seulement du cacao pur à 96%), j’aimerais réussir à lever un peu le pied. J’essaye de coupler mes carrés avec une tisane pour la caution. Je ne sais pas me maquiller, je suis plutôt tendance « nude ». Quand je mets un trait de crayon noir, les gens sont tellement estomaqués que j’ai l’impression d’être passée par les mains de la maquilleuse de Beyoncé. Sauf qu’à 20 ans, ça passe mais à 30, je me dis de plus en plus « hum, ce serait pas mal si je connaissais 2-3 astuces pour camoufler ces cernes gigantesques et rides naissantes), au cas où ». Je suis hygge, j’aime la vie cocooning, les petits plaisirs simples. Les apéros impromptus, les gouters gourmands (oui, tout ça implique toujours pas mal de bouffe), les séries sous le plaid/devant le feu, les lectures, haletantes, dénicher des trésors pour trois fois rien. Autrement dit, rien de spécialement compatible avec mon nouveau rôle de mère. J’en ai assez dit pour l’instant. 

J’espère que vous prendrez plaisir à passer par là et à me lire.