que-faire-figurines-schleich
Activités

Que faire avec des figurines Schleich?

septembre 11, 2020

Ma fille était ravie de trouver des figurines Schleich sous le sapin.

Elles ne sont pas données, certes, mais on apprécie les détails et la ressemblance avec les animaux. Parce qu’une girafe rouge ou un chien avec un chapeau, c’est sympa mais on les préfère quand même nature!

En tout cas, on ne regrette pas notre achat. Pour les bons plans, pensez au site de déstockage « bébéboutik » qui en propose parfois ou encore sur vinted (mais j’ai trouvé que les prix y étaient quand même exagérés pour de l’occasion) ou Le Bon Coin. Petit (gros) regret: qu’elles ne soient pas made in France. Je n’ai pas trouvé de produits similaires plus éthiques.

Trêve de blablaterie et tour d’horizon sur ce qu’on peut faire avec:

Des jeux libres

Forcément, c’est la base. Laisons libre court à l’imagination: les faire marcher, courir, escalader, tout en imitant leurs cris. Et en bonus, leur créer des ponts, des abris, des balancelles ou que sais-je avec l’arc-en-ciel Grimm’s

De la peinture:

 

On plonge leurs pattes dans les couleurs et ils laissent leurs empruntes sur du papier. Ca amusait bien ma fille quand elle n’était pas encore très fan de la peinture sur les doigts. Là, les artistes c’est eux! Et si on veut doubler les activités, on peut les nettoyer en leur faisant prendre le bain (cf plus bas).

Ca marche aussi avec de la pâte à modeler.

 

Créer des cartes de nomenclature

J’ai récupéré sur le net, directement sur le site Schleich, les images correspondant aux animaux que nous avions (je les ai plastifiées) et ma fille aime les assembler, les nommer.

Apprendre:

J’ai imprimé en format A4 des photos de forêt, d’océan, de campagne, de savane trouvées sur pixabay. Je les met au sol et je propose ensuite de positionner l’animal sur son lieu de vie (la girafe dans la savane: spoiler- je n’ai pas imprimé de photo de zoo).

Des ombres chinoises:

Lors de journées ensoleillées, le mur extérieur de notre maison nous permet de faire des ombres chinoises. Ma fille s’est aperçue que lorsqu’elle passait devant avec un animal, il se reflétait sur le mur. Et régulièrement, elle s’adonne à cette petite activité.

Cherche et trouve:

Hop sous les feuilles, hop derrière l’arbre, hop sous le transat. Girafe, cochon, baleine: tout le monde se prête au jeu. Cache-cache dans la maison: ma fille adore qu’on lui cache ses petits animaux un peu partout: sous le tapis, dans une trousse à pompons, dans le sac des legos etc. 

Les libérer:

Les emprisonner dans des glaçons et les faire libérer avec de l’eau chaude et une pipette ou une cuillère; les emprisonner sous un filet/ des ficelles et demander à des petites mains de les en sortir… De quoi faire naitre des vocations? Notre fille travaillera t’elle pour L214 ou Sea Shepherd?

Des déguisements

 

Les prendre pour des taupes-modèles: avec de la pâte à modeler leur fabriquer des habits et des accessoires (âne, tu mérites bien un joli bonnet, Girafe, prends-donc une écharpe). 

Les héros de bacs sensoriels:

Un petit tour au jardin et on récolte de l’herbe, des branches, de la mousse et tout ce qui pourrait aider à se mettre dans une ambiance « ballade en forêt » et hop, on y glisse le cerf, la biche et compagnie.  J’opte pour du très simple (mais efficace) mais certaines mamans font des merveilles: allez voir sur pinterest.

Des soins

Les baigner/les brosser: ma fille aime manipuler l’eau, et elle se réjouit d’amener ses animaux « au bain ». Hop, alors on prend un bac (nous on utilise beaucoup notre table ikéa) dans la salle de bain ou dehors les jours de soleil, un peu d’eau et au bain les animaux. Et après on les sèche. Ma fille aime bien s’amuser à les brosser avec notre jolie et pailletée brosse à ongle.

Attention cependant, parce que j’ai l’impression que ça les abime un petit peu. Mais, on prend le parti pris aussi de se dire que ça reste des jouets pas des objets de décoration et qu’on ne souhaite pas spécialement lui léguer sous forme de testament. On est précautionneux donc, mais pas control freak.

Se mettre dans la peau d’un vétérinaire:

Notre fille joue les docteurs/vétérinaires avec eux. On fait semblant de mettre du sérum phy et moucher l’éléphant, on prend sa température à la biche, on donne de l’homéopathie à la poule. Ca a aidé, au passage, notre fille a mieux appréhender les petits soins du quotidien pour elle qui en a si peur.

Faire le spectacle:

Une boite à chaussures et on improvise une scène de spectacle. Les animaux se produisent: chantent, dansent, c’est broadway.

Voici mes quelques idées, et pour le reste allez là où votre imagination vous mène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *