changer-miam-ô-fruits-petit-déjeuner
Après bébé

Comment mon mec m’a converti au Miam-ô-Fruit

septembre 11, 2020

Mon mec m’a converti au Miam-ô-fruit. Il est souvent le précurseur de notre couple. Celui qui impulse des changements positifs pour la planète, pour notre vie, notre famille. J’adore me questionner, faire différemment si ça me semble judicieux mais j’ai parfois un peu plus de mal que lui à faire le premier pas. Alors quand il s’agit de l’alimentation (qui est un des plus grands plaisirs de ma vie), quand il m’a dit « on se lance dans le miam ô fruits, on abandonne tartines et muesli au petit déjeuner, place aux fruits maintenant », j’étais un peu mi-dubitative, mi dégoutée, mi «  qu’est ce qu’il est encore allé nous inventer? ».

Ca faisait quand même 30 ans que je mangeais bien sucré, bien gourmand de bon matin, au saut du lit. Et pour moi, l’équation suivante s’appliquait: plaisir+petit-déjeuner=sucre (ça marche aussi avec plaisir+gouter=sucre mais ça je n’ai pas encore réussi à y remédier). 

Ca lui est venu d’où?

Il a eu une révélation en écoutant un épisode au hasard du podcast « métamorphose ». France Guillain l’a marabouté. 

Y’a quoi dedans?  

La recette ci-dessous est issue du site de France Guillain 

  • 1/2 banane écrasée à la fourchette jusqu’à la rendre liquide et légèrement brune
  • 2 cuillers à soupe d’huile de colza bio ou une cuiller à café d’huile de lin + une cuiller à soupe d’huile de sésame crue non toastée. On émulsionne l’huile dans la banane, on ne doit plus voir l’huile.
  • 1 cuiller à soupe rase de graines de lin broyées finement
  • 1 cuiller à soupe rase de graines de sésame broyées finement
  • 1 cuiller à soupe d’un mélange de 3 autres graines broyées (cajou, arachide, noix, noisette, tournesol, pépin de courge, etc. au choix)
  • 2 cuillers à café de jus de citron frais
  • Plusieurs fruits ou morceaux de fruits différents : pomme, poire, kiwi, papaye, mangue, litchi, longane, ramboutan, ananas, fraise, framboise, fruit de la passion, fruit du dragon, groseille, prune, mirabelle, pêche, abricot, mûre, airelle, corossol, pomme cannelle, etc….selon la saison et le lieu.

Tout ce que l’on utilise doit être bio ou, pour certains fruits, le plus naturel possible.

Verdict? Mon Avis

Le premier matin, ce changement m’a complètement déprimé il faut être honnête. Je trouvais que c’était triste le contenu de ce bol, que ce qu’il y avait au bout de notre cuillère ne correspondait plus avec la bonne humeur et le réconfort du matin que je retrouvais d’habitude.

Bref je suis une toxico du sucre (du bien industriel, pas du fructose) et j’étais en manque

Mais petit à petit, je m’y suis faite et je dois dire que ça me fait même plaisir de manger ça maintenant. La preuve en est, lorsque nous nous sommes retrouvés un dimanche en pénurie de fruits et que nous avons dû manger comme avant, ça m’a manqué. Je n’ai même pas pris de plaisir à retrouver le menu précédent .J’ai l’impression d’avoir gagné un peu en énergie matinale, et surtout de ne pas avoir autant mal au ventre qu’avant. A défaut du petit-déjeuner on se prépare parfois le miam-ô-fruit au gouter et on en donne également à notre fille. 

Inconvénients?

Il faut s’organiser les soirs de semaine pour préparer nos bols et ne pas perdre de temps le matin. Et on a du investir dans un petit moulin à graine électrique après avoir essayé le moulin à graine manuel. Ne fais pas la même erreur que nous, malheureux! On avait opté pour un petit appareil, mais Dieu, il nous fallait la demi-journée pour moudre 3 pauvres graines. Celui-ci fait bien l’affaire!

Et après? Mon mec ne s’est pas arrêté là: Il a enchainé avec l’autre conseil nutritionnel de France, le miam ô 5. Motivé comme jamais! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *